Kaunas 2018, des Championnats d’Europe historiques !

Les athlètes sélectionnés ont fait plus que briller lors de ces Championnats, ils ont impressionné et marqué les esprits des autres nations. C’est d’autant plus à noter que le niveau international ne cesse d’augmenter, que ce soit chez les jeunes comme chez les opens.

Sur les 11 athlètes sélectionnés lors de ces Championnats, cela donne :

  • 5 titres européens
  • 2 titres de Vice-champions d’Europe
  • 4 records du Monde
  • 3 records d’Europe
  • 27 records de France
  • Une 1ère et une 3ème place à l’indice toutes catégories chez les hommes sub-juniors
  • Une 3ème place à l’indice toutes catégories chez les féminines open
  • La 2ème place par équipe pour les féminines open.

Tous les athlètes engagés sont revenus avec au moins une médaille sur un mouvement.

OPEN :

Dans l’ensemble, nous ne pouvons qu’être satisfaits de ces résultats. Des paris ont été faits sur de nouvelles venues en équipe de France et ils se sont révélés gagnants. En effet, 2 féminines n’avaient même pas participé aux Championnats de France 2018 mais seulement au Test match de début septembre au CREPS de Bourges. Ces athlètes sans expérience internationale et avec à peine un an de pratique ont démontré qu’il faudra compter sur elles les prochaines saisons.

Shizuka RICO, dont la fin de préparation n’a pas été optimale termine à une encourageante 6ème place en 52 kg (médaille de bronze et record de France au Soulevé de Terre et au total).

Que dire d’Amélie MIERGER qui remporte le titre chez les +84 kg en pulvérisant le record d’Europe du total de 17.5 kg et 4 records de France … Tout simplement magique ! Elle devient la femme la plus forte de France avec un total de 580 kg. Une athlète à suivre car bénéficiant encore d’une belle marge de progression.

Les autres athlètes, eux aussi nouveaux en équipe de France mais déjà connus sur les plateaux Français, ont aussi fait parler leur talent :

Un seul homme était engagé en Open, Panagiotis TARINIDIS en 66 kg. Il termine avec le titre de Vice-champion d’Europe et 2 records de France (Squat et Développé Couché). Il sera lui aussi un athlète à suivre au sein d’une équipe masculine Open un peu dégarnie et à reconstruire.

Chez les autres féminines, Prescillia BAVOIL, dont c’était également la première sélection, termine elle aussi à la deuxième place du Total avec 4 records de France en 63 kg. Du très lourd dans cette catégorie où il s’en est fallu de peu pour aller chercher le titre. Ce n’est que partie remise ! A noter qu’elle établit le meilleur indice féminin français de l’histoire avec 509.39 points, ce qui lui permet également de prendre la 3ème place toutes catégories confondues. Chapeau bas …

En 57 kg, c’est la désormais « baroudeuse des plateaux » Mélodie ANTHOUARD qui prend la 5ème place. Elle remporte comme d’habitude l’Or au Développé Couché mais semble un peu coincée sur son total de 400 kg. Cela aurait pu être un peu mieux si des problèmes techniques n’étaient pas venus entacher son mouvement favori. Quelques réglages à effectuer et 410 kg au total sont envisageables très prochainement.

Enfin, mention spéciale à Noémie ALLABERT qui a écrasé l’adversité en 47 kg. Non seulement elle a remporté le titre européen, mais elle l’a fait avec un sans-faute jamais réalisé en compétition internationale pour un membre de l’équipe de France (9 sur 9 avec 3 blanches à chaque essai). Elle se paye également le luxe d’établir un nouveau record d’Europe au Soulevé de Terre avec 165.5 kg, auquel il faut ajouter 4 records de France.

Cette formidable équipe féminine remporte la deuxième place par équipe, à seulement 1 point des Russes et juste devant les Anglaises. C’est un résultat relatif de la belle vivacité de la Force Athlétique féminine en France. Objectif 1ère place en 2019 …

JUNIORS :

3 athlètes étaient engagées chez les juniors, et ici aussi c’était les féminines qui étaient à l’honneur.

En 43 kg et pour sa première sélection, Tania CHEVALIER remporte le titre pour sa dernière année dans cette tranche d’âge et cette catégorie (4 records de France). Elle a confirmé qu’elle avait du mental lors du Soulevé de Terre et doit maintenant se concentrer sur un gros travail foncier pour prendre du poids et de la force pour être compétitive chez les 47 kg Open durant les saisons à venir.

En 52 kg, Julia DRU, qui sera encore juniore l’an prochain, termine à la 6ème place. Elle avait le potentiel pour faire un peu mieux, mais sa fin de préparation a peut-être été un peu trop intensive et elle est arrivée éprouvée sur ces Championnats. Des détails à régler pour la saison prochaine. Elle remporte quand même l’Or au Soulevé de Terre, ce qui reste une consolation pour la Vice-championne du Monde Universitaire.

En 57 kg, Madison LEPOITTEVIN, pour sa première sélection internationale, termine à la 4ème place, à seulement 6,5 kg d’un podium où les trois première se tiennent en 2,5 kg … Cependant, elle nous a gratifié d’un superbe record du Monde et médaille d’Or au Squat avec 166 kg. Il ne lui reste plus qu’à progresser un peu au Soulevé de Terre pour établir de meilleurs totaux.

SUB-JUNIORS :

Que dire de nos deux extra-terrestres engagés dans cette tranche d’âge ? IMBATTABLES …

En 74 kg, Souleiman TURKI assomme la concurrence d’entrée en battant dès son premier essai le record d’Europe du Squat. Ensuite, il a déroulé jusqu’à la fin en battant même au passage le record du Monde du Soulevé de Terre (reprit ensuite par son adversaire lituanien). En ayant changé de catégorie depuis les mondiaux de Calgary, le nouveau Champion d’Europe confirme donc son titre mondial des 66 kg et accroche au passage la troisième performance à l’indice toutes catégories. Il lui faudra tout de même peaufiner quelques détails techniques afin d’améliorer ses performances et son total face à une adversité toute autre en junior la saison prochaine.

Enfin, Corentin CLÉMENT, fidèle à lui-même, revient de ces Championnats avec non seulement le titre Européen en 105 kg, mais également 3 nouveaux records du Monde (Développé Couché, Soulevé de Terre et Total). Il remporte également l’indice et est donc logiquement sacré meilleur athlète sub-junior. Après avoir été sacré de Champion du Monde à Calgary et avoir remporté le titre mondial universitaire à Pilsen, Corentin a prouvé qu’il a bien été le meilleur athlète sub-junior du monde en 2018. La fédération française ne peut que se féliciter de le compter parmi ses rangs. Rendez-vous lui est donné l’an prochain en junior pour continuer de progresser et éventuellement d’intégrer l’équipe Open avant ses 23 ans …

La Fédération Française de Force adresse ses remerciements aux coachs Vanessa MARTIN et Cyrille VAILLANT pour leur grand investissement durant ces Championnats.

Fabrice MAGRIN, DTN

 

L’ensemble des résultats par catégories sur : http://goodlift.info/competitions.php?year=2018

L’équipe Jeune, de gauche à droite : Souleiman TURKI, Corentin CLEMENT, Julia DRU, Tania CHEVALIER et Madison LEPOITTEVIN.

L’équipe Open, de gauche à droite : Noémie ALLABERT, Shizuka RICO, Mélodie ANTHOUARD, Amélie MIERGER, Panagiotis TARINIDIS et Prescillia BAVOIL.

No Replies to "Kaunas 2018, des Championnats d’Europe historiques !"