DES FRANÇAIS AU JAPON … ! (SPÉCIAL JEUNES ET OPEN)

Bilan de l’équipe de France Jeunes et Open aux Championnats du Monde de Bench Press et Développé Couché 2019 !

Du 18 au 25 mai 2019 ont eu lieu à TOKYO, au Japon, les Championnats du Monde de Développé Couché et Bench Press (Développé Couché avec équipement).

Le niveau mondial s’élevant sans cesse, le défi était de taille pour la délégation française, Jeunes et Open.

Commençons par le Développé Couché :

Chez les garçons, en catégorie Junior -66 kg, Medhi SAHARI a brillé en remportant la médaille d’argent, réussissant ses trois essais et clôturant sa compétition avec une superbe barre à 170 kg (Record de France). Il n’était pas loin du sacre, la médaille d’or allant à un japonais légèrement plus léger qui a passé 172.5 kg.

Toujours en Junior mais dans la catégorie des -105 kg, Nicolas PEYRAUD a terminé à la 5ème place, ne passant que sa première barre à 190 kg, avec un échec à 202.5 kg au troisième essai, charge qui n’aurait en définitive pas été suffisante pour atteindre la médaille de bronze qui s’est jouée légèrement plus haut, à 205 kg.

En Open, nos deux champions, Bastien POYET (-74 kg) et Romuald MASSE (120+ kg) avaient des ambitions élevées. Objectif atteint pour le premier, qui, dans la catégorie la plus relevée, a réussi ses deux premiers essais à 197.5 et 205 kg (Record de France), avant de manquer le troisième à 210 kg. Il décroche une belle médaille de bronze, sans regret, puisque la bataille pour les deux premières marches du podium a opposé des « monstres » qui ont battu chacun leur tour le record du monde, l’ukrainien CHUPINKO avec 213.5 kg et la légende japonaise KODAMA qui a réussi la barre stratosphérique de 225 kg ! Pour sa première année en Open, Bastien réussit la performance exceptionnelle d’arracher la quatrième place à l’indice (c’est-à-dire toutes catégories de poids confondues), avec 924 points.

La compétition s’est moins bien passée pour Romuald. Les choses avaient pourtant bien débuté avec une première barre facilement montée à 245 kg, validée par les arbitres … avant d’être invalidée par le jury qui a estimé que le temps d’arrêt de la barre sur la poitrine n’avait pas été suffisant. En deuxième barre, Romuald a mis 255 kg. Réussir cette barre lui aurait assuré la médaille d’argent. Il l’a déjà passée puisque son record de France est à 257.5 kg. Malheureusement, la fatigue du voyage a pesé lourd et Romuald n’a réussi aucune de ses deux tentatives à cette charge. Il n’est donc pas classé mais dit lui-même avoir appris de son échec, pour revenir plus fort à l’avenir.

Chez les filles, c’est Camille PAILHA qui représentait la France dans la catégorie Junior -72 kg. Des douleurs à l’épaule ne lui ont malheureusement pas permis de défendre ses chances au mieux. Après avoir réussi son deuxième essai à 95 kg (Record de France), elle a manqué le troisième à 100 kg, alors qu’elle avait validé 100,5 kg en compétition quelques semaines avant. Il aurait fallu 102.5 pour la troisième place. Compte tenu de son état de forme, cette quatrième place est donc un très bon résultat et laisse augurer le meilleur pour l’an prochain.

En Open, la meilleure française au Développé Couché et Vice-championne du Monde en titre, Mélodie ANTHOUARD, concourrait comme d’habitude chez les -57 kg. Elle a battu son record de France en passant 107.5 kg. L’an dernier, cette barre lui aurait permis d’obtenir la médaille d’or. Cette année, c’était insuffisant : les trois premières ont battu le record du Monde à six reprises, pour finir avec un incroyable podium à 121, 120.5 et 120 kg ! Mélodie se classe donc 6ème, battue au poids de corps par la 5ème et la 4ème qui ont réalisé la même barre qu’elle.

A la suite de la compétition de Développé Couché a eu lieu celle du Bench Press, toujours très impressionnante en raison des charges soulevées et des nombreux rebondissements que réserve cette discipline.

Seuls Allan GRENIER et Mélodie ANTHOUARD étaient présents pour la France. Fraichement détenteur d’une médaille de bronze aux Championnats d’Europe de Powerlifting, notre champion polyvalent concourrait dans la catégorie des Open -105 kg. Il a réussi une compétition magnifique en passant la barre mythique des 325 kg à son troisième essai, améliorant ainsi son propre record de France de 5 kilos. Il termine 5ème, tant le niveau est élevé. Le premier a soulevé 345 kilos ! Notons quand même que, s’il parvient à valider la même barre à l’occasion d’une compétition internationale de Powerlifting, Allan pourrait être le nouveau détenteur du record du monde de benchpress aux trois mouvements …

Pour Mélodie, l’unique tricolore à s’aligner en Open sur les deux disciplines, le défi était de taille : réaliser un résultat sans avoir pu s’entraîner depuis la compétition en Développé Couché non équipé plusieurs jours auparavant. Elle n’a pas failli à sa mission. Elle a même longtemps fait la course en tête avec 135 kilos réalisés en deuxième barre. Malheureusement, la concurrente japonaise, qui avait débuté la compétition à 120, a elle-même réussi à passer la barre de 135 à son ultime essai. D’un poids de corps inférieur, elle a ainsi coiffé Mélodie au poteau. Ne parvenant pas à valider 137.5 kg en troisième barre, Mélodie n’a pas repris la tête et termine donc la compétition avec une belle médaille d’argent. Certes, elle avait réalisé 140 lors des Championnats de France de Force Athlétique équipés en février dernier mais il ne faut pas oublier que la fatigue joue un rôle important dans une discipline avec des charges aussi extrêmes.

En définitive, malgré un décalage horaire important et une concurrence féroce, l’équipe de France Jeunes et Open a réalisé une belle compétition en rapportant deux médailles. Au-delà du sport, tous retiendront évidemment de belles images du Japon et sont décidés à faire encore mieux l’an prochain.                 

Marc-Olivier HUCHET, Membre du Comité Directeur de la Fédération Française de Force

No Replies to "DES FRANÇAIS AU JAPON ... ! (SPÉCIAL JEUNES ET OPEN)"